Les collections pour la Villa Majorelle

Près de 100 pièces de mobilier, peintures et objets d’arts issus des collections du musée de l’École de Nancy sont présentées dans la Villa Majorelle. Certaines proviennent de cette maison, d’autres ont été choisies afin de restituer l’ambiance d’un intérieur Art nouveau.

Depuis 1983, le musée de l’École de Nancy a privilégié l’acquisition d’œuvres provenant de la villa. C’est le cas des meubles de la chambre à coucher, ensemble unique conçu par Louis Majorelle, exécutés dans un bois clair, avec des incrustations de nacre et de laiton. Reproduits dans les catalogues de vente de la Maison Majorelle, le mobilier de la salle à manger propose un buffet, deux dessertes, une table et des fauteuils sur le thème du blé.

Pour d’autres ensembles ou pièce de mobilier, des exemples identiques ont été recherchés et retrouvés. Modèle ayant connu un réel succès, les sièges à décor de pomme de pin ont pu être installés dans le salon décliné sur ce thème, associés à la table Les Butomées et un porte-plante Fougères.

Dans la cage d’escalier, un lustre algues réalisé par Louis Majorelle avec la collaboration de Jacques Gruber et de la Manufacture Daum, a été accroché. Il s’avère assez proche dans sa forme et son décor, du modèle d’origine de la Villa Majorelle.

Les clichés anciens de la Villa Majorelle, provenant de l’album de famille, témoignent de la présence de nombreux objets décoratifs sur les meubles, l’École de Nancy ayant connu une importante production de « bibelots ». Des œuvres en verre, en grès et en faïence ont été identifiées dans les collections du musée de l’École de Nancy afin de pouvoir être exposées dans la Villa Majorelle. Ont été privilégiées des pièces conçues par Louis Majorelle et/ou réalisées par des manufactures avec lesquelles il a collaboré : Manufacture Daum, Manufacture Keller et Guérin et Manufacture de Rambervillers ainsi que les Frères Mougin. Les peintures sont soit des portraits de famille dont une toile d’Émile Friant, soit ont été exécutées par Louis Majorelle ou son fils Jacques, certaines d’entre elles étant présentes dans la villa d’après les souvenirs et les clichés familiaux.  

Informations annexes au site