Les vitraux, emblèmes de l’Art nouveau

Emblématique de l’Art nouveau, le vitrail participe à la rénovation du cadre de vie. Si le nom de Gruber est le plus célèbre, d’autres artistes sont présents dans les collections du musée de l’École de Nancy

Les artistes de l’Ecole de Nancy veulent renouveler l’ensemble des arts décoratifs : le vitrail n’échappe pas à cette vague de créativité. Il est travaillé dans le cadre de recherches architecturales, particulièrement foisonnantes au début du XXe siècle à Nancy.

Le vitrail est une barrière entre l'extérieur et l'intérieur. Il absorbe les rayons du soleil et en restitue une partie, une lumière qui n'est plus neutre mais colorée, donnant aux intérieurs une atmosphère souvent appelée « aquarium ». Il est intéressant de noter que le vitrail s’adapte aux architectures qui, parfois, nécessitent l’opacité complète. Elle peut être requise pour masquer un environnement médiocre comme pour la galerie de La Salle de Gruber. Ou donner l’illusion d’un jardin pour le vitrail Les Roses conçu pour l’appartement des Corbin (rue Mazagran, Nancy). En revanche, les baies des vérandas, des bow-windows ou des fenêtres donnant sur jardin étaient garnies de vitraux non opaques, ce qui permettait de profiter de la nature environnante. Ainsi avec le vitrail Pomme de Pin de Gruber du salon éponyme sis au rez-de-chaussée du musée ou encore celui représentant une corbeille de fleurs par Ventrillon en 1923 pour la porte fenêtre de l’aile des années 1920 de la maison Corbin.

Les innovations techniques participent au rendu décoratif. Ainsi, la superposition de couches de verre, la gravure à l’acide, le verre chenillé, le verre américain (inventé par Tiffany), associés à la peinture à la grisaille, permettent d’obtenir de véritables tableaux décoratifs. Si l’iconographie est essentiellement d’inspiration végétale, la figure humaine est aussi présente notamment avec La lecture d’Henri Bergé. Le vitrail peut être aussi utilisé à des fins publicitaires comme pour le champagne Canard-Duchêne, avec un vitrail exécuté par Joseph Janin.

Le musée de l’École de Nancy conserve environ 150 vitraux datant de la fin du XIXe siècle à la veille de la Seconde Guerre mondiale : du style Art nouveau jusqu’à l’Art déco.

Informations annexes au site