Patrimoine

Lancement des travaux de restauration intérieure de la Villa Majorelle

Ce lundi 2 juillet, le Maire de Nancy Laurent Hénart et le comité scientifique ont donné le coup d'envoi de la deuxième étape des travaux de restauration de la Villa Majorelle, cette fois-ci intérieurs. La maison emblématique de l'Art nouveau, œuvre de l'architecte Henri Sauvage construite pour l'artiste Louis Majorelle, ferme ainsi ses portes au public jusqu'à fin 2019.

Publié le

La Ville de Nancy a inscrit la restauration de la Villa Majorelle au cœur de son projet de Ville 2014-2020. Comme le souligne le Maire de Nancy, Laurent Hénart : « Cette restauration représente un investissement important pour la Ville de Nancy : 2,8 millions d'euros HT, avec le concours de l'État. La Région a été sollicitée au travers du dernier contrat métropolitain. »

Les travaux de restauration de 2016 et 2017 ont permis de redonner à l'édifice sa polychromie et son aspect d’origine. Les couronnements des cheminées en grès d’Alexandre Bigot ont été réinstallés et la réfection globale a concerné l’ensemble des façades, des charpentes, de la toiture et du grand balcon de l’atelier de Louis Majorelle.

Place désormais à sa réhabilitation intérieure. Lors d'une première phase, le comité scientifique va entreprendre les travaux massifs, obligeant la fermeture de la Villa Majorelle dès ce lundi 2 juillet et jusqu'à fin 2019. Des petites restaurations interviendront ensuite dans un deuxième temps, entre 2020 et 2021 voire 2022, mais elles n'empêcheront pas les visites publiques. 

Le chantier concerne non seulement la restauration, mais également la remise en situation du mobilier dans son cadre d'origine pour faire de ce lieu Art nouveau une maison unique, témoin du lien très fort qui unissait sans distinction tous les arts. Le comité scientifique a appréhendé les travaux de restauration à mettre en œuvre :

  • la restauration des lambris et des décors en faux bois dits en pitchpin,
  • la restauration des toiles de Jourdain dans le salon,
  • la restauration des boiseries de l’escalier monumental principal, ainsi que des décors peints en partie haute de celui-ci, en sous-face de la toiture,
  • la restauration de portes intérieures,
  • la restauration des vitraux et le remplacement des verres cathédrale et chenillés,
  • la restauration de la toile d’Henri Royer sur le mur intérieur de la terrasse,
  • la restauration du décor peint du vestibule avec des motifs monnaie du pape réalisés au pochoir,
  • le projet de traitement de l’ambiance thermique et hygrométrique (chauffage et ventilation),
  • le projet de scénographie,
  • le remplacement des moquettes et des tapis,
  • la restitution d’éléments de décoration tels que des rideaux et des voilages,
  • la démolition du bow-window fermant aujourd’hui la terrasse pour revenir à une fermeture par porte-fenêtre,
  • la remise aux normes de l’électricité et la sécurité incendie ainsi qu’un accès Internet,
  • la création d’un système de vidéosurveillance,
  • la mise en accessibilité partielle du bâtiment avec la création d’un élévateur pour l’accès des personnes à mobilité réduite,
  • la création d’un espace de sanitaires publics accessible au sous-sol.

Mécénat

Une opération de mécénat autour de la restauration de la Villa Majorelle est officiellement lancée à cette occasion. 

Un premier mécène, le groupe Duval a souhaité apporter son soutien à la Ville de Nancy par une contribution financière de 30 000 € pour la restauration de la Villa Majorelle : 15 000 € en 2019 et 15 000 € en 2020. Le groupe Duval a également souhaité devenir mécène d’une acquisition importante portée par la Ville de Nancy autour du Palais des ducs de Lorraine : elle apporte une aide de 10 000 € en 2018 pour accompagner l’acquisition de la Lance d’Apparat de Cutry.

Laurent Hénart a signé ce lundi 2 juillet une convention de mécénat avec Sophie Lacogne, Directrice de la filiale Est de promotion du Groupe Duval, premier mécène de la restauration intérieure de la Villa Majorelle et mécène de l'opération d'acquisition de la Lance de Cutry.

Parallèlement, l’État et la Région Grand Est sont sollicités dans le cadre de cette phase de rénovation intérieure sur deux aspects : monuments historiques et aménagement muséographique. Le Contrat de partenariat métropolitain 2018-2021 Région Grand Est, Métropole du Grand Nancy et Ville de Nancy indique une sollicitation par partenaire à hauteur de 444 450 €.

Situer